Votre connexion au réseau canadien des bénévoles

Combler les lacunes

Combler les lacunes : enrichir l’expérience bénévole afin de créer un avenir meilleur pour nos collectivités

Bénévoles Canada est à l’écoute des bénévoles et des organismes, reste à l’affût des dernières tendances et étudie les concepts émergeants. En 2010, une nouvelle question a été soulevée, tant par les bénévoles que par les organismes. En effet, ils ont constaté un écart grandissant entre ce que les bénévoles recherchaient comme expérience et les occasions de bénévolat offertes par les organismes.

Afin de confirmer cette observation, nous avons réalisé une étude et élaboré de nouvelles stratégies visant à renforcer l’engagement bénévole et à améliorer leur expérience.

Comment y sommes-nous parvenu ? Lisez le rapport sommaire.

À propos du rapport

Le rapport Combler les lacunes présente les conclusions de nos recherches. Cette étude pancanadienne réalisée conjointement par Bénévoles Canada et la Financière Manuvie mettait l’accent sur quatre groupes de bénévoles : les jeunes, les familles, les baby-boomers et les bénévoles en milieu professionnel.

Grâce à ces travaux, nous avons réussi à brosser un tableau typique des bénévoles d’aujourd’hui.  En outre, nous avons découvert les défis et les obstacles associés à l’efficacité de l’engagement. Nous avons appris que : 

  • les bénévoles d’aujourd’hui se sont fixé des objectifs;
  • ils sont motivés par les résultats;
  • ils sont mobiles;
  • ils sont autonomes;
  • ils ont des centres d’intérêt multiples;
  • ils recherchent souvent des occasions à court terme qui leur permettent de mettre en pratique leurs compétences.

L’étude nous a également permis de recueillir différents conseils sur la façon dont les organismes pourraient mieux engager les bénévoles d’aujourd’hui.

Lacunes identifiées

Plusieurs différences existent entre les besoins des jeunes, des familles, des baby-boomers et des bénévoles en milieu professionnel, mais certaines lacunes concernent l’ensemble de ces groupes. Par exemple :

  • plusieurs personnes recherchent des activités de groupe MAIS peu d’organismes sont en mesure d’en offrir;
  • plusieurs personnes souhaitent mettre à profit leurs compétences professionnelles MAIS plusieurs professionnels recherchent des tâches bénévoles qui diffèrent de leur travail au quotidien;
  • les organismes doivent définir les rôles des bénévoles MAIS plusieurs bénévoles veulent suffisamment de flexibilité pour créer leurs propres occasions et horaires;
  • plusieurs organismes sont à la recherche de bénévoles prêts à s’engager à long terme MAIS un plus grand nombre de bénévoles recherchent des affectations à court terme;
  • plusieurs organismes mettent l’accent sur leurs propres besoins MAIS plusieurs bénévoles ont leurs propres objectifs.

Conseils aux organismes

Les participants à notre sondage ont profité de l’occasion pour donner des conseils aux organismes concernant la façon dont ils pourraient renforcer l’engagement des bénévoles.

Plusieurs de ces conseils étaient de base. Par exemple, les organismes devraient entretenir des relations significatives avec leurs bénévoles, tenir compte d’où ils en sont dans leur cycle de vie, et se renseigner sur leurs compétences et leurs objectifs.

Les divisions des Ressources humaines devraient inclure les bénévoles. Certains avantages et certaines politiques devraient s’appliquer tant aux bénévoles qu’aux employés rémunérés. Les bénévoles d’aujourd’hui ont des horaires très variables. Quel que soit leur âge, leurs obligations sont nombreuses, tant sur le plan professionnel que scolaire et familial. Les organismes gagneraient donc à se montrer plus souples et accommodants.

Les organismes devraient être sensibles au sexe, à la culture, à la langue et à l’âge des bénévoles. Un milieu accueillant et inclusif saura les attirer.

Bien que plusieurs organismes aient recours à la technologie et aux médias sociaux, les bénévoles aimeraient pouvoir trouver encore plus d’information en ligne.

Amélioration de l’expérience bénévole

Deux tiers des participants ont affirmé avoir déjà vécu au moins une expérience bénévole négative. Les plaintes les plus courantes se rapportaient aux points suivants :

  • négligence de leurs compétences,
  • mauvaise préparation de la part de l’organisme,
  • politiques de l’organisme,
  • lourdeurs bureaucratiques.

Plusieurs jeunes ont affirmé avoir été victimes de discrimination fondée sur l’âge lorsqu’ils faisaient du bénévolat. Les familles regrettaient le manque d’occasions bénévoles susceptibles de convenir à tous leurs membres. Les baby-boomers aimeraient constater l’incidence de leurs efforts. Les bénévoles en milieu professionnel aimeraient acquérir de l’expérience et étendre leurs réseaux.

Ressources

Pour obtenir de plus amples renseignements sur cette recherche, veuillez consulter les ressources suivantes :

volunteer